Le Circuit du Paysan sera la toile de fond d’un parcours de l’édition 2013 des Grands Prix Cyclistes de Québec et de Montréal

20 août 2013

Après plus d’un an de développement, Serge Arsenault, président des Grands Prix Cyclistes de Québec et de Montréal, et son équipe, ont annoncé la naissance de « La Québécoise » et de « La Montréalaise », les deux seules cyclos en Amérique à se tenir en marge d’épreuves de l’UCI WorldTour.

Petites sœurs des Grands Prix Cyclistes de Québec et de Montréal, la Québécoise et la Montréalaise proposeront un niveau de qualité digne des plus grands événements.

« L’équipe des Grands Prix Cyclistes de Québec et de Montréal prépare un événement qui mettra en valeur les nombreux attraits de notre belle région, affirme Michel Charbonneau, directeur général du CLD des Jardins-de-Napierville. Nous devons profiter de cette opportunité incroyable et de cette visibilité du Circuit du Paysan et de notre région en leur offrant notre entière collaboration. Le CLD des Jardins-de-Napierville offrira tout le support nécessaire aux organisateurs de La Montréalaise afin de leur faciliter la présentation de cet événement de grande envergure», de poursuivre M. Charbonneau.

La Montréalaise est tracée sur mesure pour répondre aux cyclosportifs les plus aguerris comme aux cyclotouristes avides de découvertes et d’évasion. Activités cyclistes de masse visant une clientèle européenne, américaine, canadienne et bien sûr québécoise, La Montréalaise permettra aux participants de tous les niveaux de choisir parmi des parcours préétablis, sécurisés et encadrés.

La Montréalaise – La Montérégie, le Circuit du paysan et la mythique Covey Hill

Le samedi 14 septembre, La Montréalaise se dévoilera sous plusieurs facettes et offrira des boucles de 75 km, 130 km et 185 km. Après un départ groupé sur l’Ile Notre-Dame, les cyclistes se dirigeront vers l’Île-des-Sœurs pour rejoindre l’estacade du pont Champlain et ainsi rejoindre la piste cyclable de la Voie maritime du Saint-Laurent. Une boucle qui offrira un bel aperçu du paysage champêtre de la Montérégie en empruntant les premières routes du Circuit du Paysan qui conduisent au cœur de la tradition rurale, de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent.

La Montérégie et son Circuit du paysan entraîneront par la suite les cyclistes à travers champs de céréales et de maïs, vergers et vignobles. Le parcours traversera quelques villes et villages où des activités seront organisées: Sainte-Catherine, Hemmingford, Saint-Chrysostome, Sainte-Clotilde et Saint-Rémi. Les cyclosportifs intermédiaires et les cyclotouristes endurcis apprécieront des parcours d’une distance de 75 km à 130 km tandis que les cyclistes dits plus bucoliques pourront découvrir des coins de pays bien de chez nous via des boucles accessibles de 50 km à 75 km.

Les cyclosportifs les plus aguerris et combatifs poursuivront leur boucle de 185 km le long de la frontière américaine sur une trentaine de kilomètres en une succession de montées et de descentes avec comme aboutissement la Covey Hill qui culmine à 342 mètres de dénivelé.

« L’explosion actuelle du concept des cyclosportives confirme cette fenêtre d’opportunité unique que le Québec doit prendre, alors vous comprendrez bien l’importance de cette vitrine pour notre région, une occasion unique qui nous est offerte. Je suis convaincu que cette formule plaira autant aux grands amateurs de cyclisme qu’aux nouveaux initiés, a déclaré Jacques Bouvier, agent de développement économique du CLD des Jardins-de-Napierville. Pour la première édition, Serge Arsenault est ambitieux puisqu’il évoque le chiffre de 6000 participants. « Ces deux cyclosportives québécoises peuvent devenir le carrefour des passionnés de cyclisme du monde entier. Nous devons tout faire en notre possible pour soutenir les organisateurs afin de faire de cet événement un succès et montrer toute la richesse et la beauté de notre territoire », de conclure M. Bouvier.



TOP