Le Circuit du Paysan pour cueillir des pommes en Montérégie

20 août 2013

À l’approche des plaisirs d’automne; l’autocueillette est l’activité parfaite pour se retrouver en famille, en couple ou entre amis. Profitez d’une balade sue le Circuit du Paysan pour cueillir vos pommes ou encore découvrir les trésors des artisans. Laissez-vous tenter par les délicieuses pâtisseries et autres gourmandises ou encore savourez les produits du terroir tels les cidres, les gelées et autres douceurs gourmandes.

En famille, vous découvrirez des vergers débordant d’animation et disposant d’installations pour amuser petits et grands. Chaque verger est pourvu d’un cachet unique où tous pourront découvrir avec plaisir l’univers du Circuit du Paysan. Notre belle région vous offre une expérience à la campagne inoubliable sur un territoire de plus de quarante kilomètres de plaisir et de découverte au coeur de l’automne…

À la lisière de l’État de New York, à environ une trentaine de minutes de Montréal, le Circuit du paysan déroule sur près 200 kilomètres ses routes vallonnées. On retrouve au fil du parcours une grande partie des vergers, vignobles et cidreries de la Montérégie. Nous vous présentons aujourd’hui différents sites gourmands situés au coeur du royaume de la pomme. Voici quelques arrêts pour faire le plein de bonnes choses.

En provenance de la rive sud de Montréal, à la sortie 6 de l’autoroute 15 sud, la Municipalité de Hemmingford se veut la porte d’entrée de cette région pomicole qui produit plus de 20% de toute la production de pommes du Québec.

Un premier arrêt au Verger Petch situé sur la route 202, vous permettra de faire la connaissance de cette famille qui depuis trois générations produisent des pommes, des poires et des prunes dans le décor idyllique d’Hemmingford. Vous y trouverez plusieurs variétés différentes de pommes, dont plusieurs variétés anciennes.

Toujours sur la route 202, à 2km plus loin, à l’ouest du village d’Hemmingford, on parvient aux Vergers écologiques Philion. Spécialiste en pomiculture depuis six générations, la famille Philion réduit au strict minimum l’utilisation de pesticides depuis 35 ans. De la mi-août au mois de décembre, une quinzaine de variétés de pommes sont disponibles pour l’autocueillette. Le domaine ancestral s’étend sur plus de 100 hectares et offre un point de vue sur les monts Adirondacks qui se dressent, spectaculaires, juste en face. La fin de semaine, selon le nombre de visiteurs, les propriétaires offrent également des visites guidées des vergers à bord d’une grande charrette tirée par un tracteur. Aussi, ne repartez pas sans avoir goûté au Friga, un cidre de glace foncé et très onctueux ainsi que Gaïa, un poiré de glace d’une grande finesse.

Un arrêt gourmand à Havelock s’impose par une visite du Vignoble du Marathonien. Depuis 1994, le vignoble s’est mérité de nombreuses mentions et médailles, et ce, tant au niveau national qu’international; plusieurs vins ont été salués par la critique, plus particulièrement le vin de glace, qui s’est attiré l’admiration de tous. Lors des périodes d’ouverture, il est possible de visiter le vignoble soi-même en suivant un sentier balisé de textes explicatifs, et ce, gratuitement. Vous découvrirez ainsi l’histoire du vignoble, les types de cépages cultivés ainsi que certains principes d’entretien. Pour un coût minime, vous pourrez toutefois effectuer une promenade guidée comprenant le tour du vignoble, la visite de la cuverie et la dégustation de vins (les réservations sont nécessaires). Finalement, vous pourrez effectuer l’autocueillette des pommes dans le verger adjacent ou encore profiter des tables à pique-nique mises à votre disposition.

À Franklin, les Vergers Cassidy abritent aussi une érablière et une bleuetière. Les lieux ont été soigneusement aménagés pour accueillir les familles ainsi que les groupes. On y trouve des aires de jeux pour les enfants, des tables à pique-nique et même un petit enclos où se côtoient quelques animaux de ferme. Si on se procure les pommes déjà cueillies et les produits transformés sur place (beurre de pomme à l’érable, vinaigre de cidre) à l’entrée des vergers, on offre également une restauration légère les fins de semaine. Un attrait qui ajoute au charme du lieu: on peut y admirer l’un des plus vieux pommiers McIntosh au Canada, dont l’âge est estimé à plus de 120 ans. Les vergers Cassidy reçoivent les autocueilleurs tous les jours de septembre à octobre. Une vingtaine de variétés de pommes sont offertes.

Toujours dans le secteur de Franklin, C’est au sommet de la Covey Hill, au sud de la route 202, qu’Emmanuel Maniadakis accomplis l’exploit de cultiver des pommes sans avoir recours aux pesticides et autres engrais chimiques. Son arme la plus redoutable est une éolienne de 33 pieds érigée au centre du verger. Au printemps, elle aide à combattre le gel et à contrôler l’humidité du sol en aspirant l’air chaud pour la redistribuer sur les récoltes. M. Maniadakis s’est lancé il y a quelques années dans la production d’un cidre de glace de première pression dont le processus de fabrication est biologique du début à la fin. Baptisé Éros en l’honneur du fils d’Aphrodite, à qui l’on remit justement la pomme d’or qui allait déclencher la guerre de Troie, Ce cidre est le premier cidre de glace biologique à être commercialisé.

Au gré de votre excursion, plusieurs adresses du Circuit du paysan méritent qu’on s’y arrête, notamment, le magasin général de Marie-Annick Pilon, situé à Hemmingford. Passionnée d’antiquités, la propriétaire fait revivre dans sa boutique sa collection de moulins, de hachoirs à viande, de pilons à patates et autres instruments de cuisine anciens minutieusement constituée au hasard des encans et des ventes-débarras. Si ce petit musée de la cuisine plaira aux nostalgiques, le comptoir à pâtisseries, lui, ravira les plus gourmands. La glacière de restaurant d’époque dans laquelle sont présentées les confitures et conserves vaut le coup d’oeil.

Indispensable aussi de s’arrêter quelques instants au Lavandou de Franklin. Ce producteur de lavande est le pionnier de cette culture au Québec Depuis une vingtaine d’années, André Librex et Diane Garand travaillent d’arrache-pied pour acclimater la culture de la plante d’origine méditerranéenne au sol québécois. La lavande est délicatement désherbée à la main afin d’en extraire une huile essentielle de qualité supérieure. Quelques produits comestibles, fabriqués en collaboration avec d’autres artisans locaux, sont également en vente à la boutique.

Tous les vergers membre du Circuit du Paysan offrent une grande variété de produits et de services pour différentes clientèles. On retrouve également d’autres vergers membres du Circuit du Paysan offrant l’autocueillette en dehors de cette zone de 40 kilomètres. Comme par exemple, la Ferme Hubert Sauvé  située à Salaberry-de-Valleyfield qui offre  des variétés recherchées, des pommiers de courte taille, permettant une cueillette aisée et sécuritaire et la possibilité de se déplacer directement dans le champ avec la voiture et de rapporter les pommes sans avoir à trop forcer!

À Notre-Dame-de-l’île-Perrot, le Verger Labonté est réputé pour son labyrinthe de maïs géant.  Il offre aussi comme activités en plus de l’autocueillette de pommes, l’autocueillette de citrouilles, petite ferme, promenade en tracteur boutique avec produits maison.

À Mont Saint-Grégoire, les Vergers et cidrerie Denis Charbonneau, en  plus de la cueillette, on peut aussi goûter et acheter du cidre sur place, ainsi que de nombreux autres produits dérivés. Le site propose des repas champêtres et une crêperie. Une mini ferme fait le bonheur des plus petits tout comme les tours de charette tirée par un tracteur.

Pour connaître les différents vergers du Circuit du Paysan: http://lecircuitdupaysan.com



TOP