Cueillir vos citrouilles sur le Circuit du Paysan

26 septembre 2013

Les couleurs s’installent dans nos forêts, les odeurs de la saison stimulent notre cuisine et les promenades en plein air nous procurent cette nette sensation que l’air est meilleur à respirer.

Le Circuit du Paysan vous amène dans une région entourée d’arbres et de verdure, c’est un délice pour les yeux à chaque déplacement! Sillonner le Circuit du paysan à ce temps-ci de l’année, c’est plonger dans la marmite du plaisir, du goût, de la beauté et de l’abondance. Des producteurs agricoles, faiseurs de vins et créateurs pomiculteurs ouvrent leurs portes aux gastronomes curieux. 

Qui dit couleur d’automne, dit orange citrouille. L’Halloween approche, ça sent la citrouille!  La tradition veut que nous préparions, pour la fête Halloween, des citrouilles que l’on vide pour y mettre une chandelle qui illuminera les trous que nous avons faits pour la décorer et le moment est idéal pour impliquer les enfants dans le choix et la décoration de l’incontournable bête orange d’octobre.  

La culture de la citrouille nous provient des Amérindiens et elle n’était pas un légume très prisé avant l’arrivée des Irlandais de ce côté de l’Atlantique. Selon une tradition irlandaise, le 31 octobre, à la fin des récoltes, les habitants sculptaient un navet, ou encore une betterave, pour en faire une lanterne. En cette journée où, selon leurs croyances, l’espace entre la terre, le ciel et l’enfer était tout ouvert, ces lanternes les protégeaient. Puis lorsqu’ils découvrirent les citrouilles, on en fit de super lanterne!

Mais la citrouille ne sert pas seulement à décorer, on gagne à cuisiner la citrouille, d’autant plus que cet aliment économique pousse en abondance sur nos terres.  Il se cultive au Québec environ 25 variétés de citrouilles. 

Si vos enfants n’ont pas encore leur citrouille pour l’Halloween, il est encore temps d’aller en cueillir une à la campagne. Après tout, c’est bien plus intéressant que d’aller en acheter une au supermarché.

Que ce soit une ferme ou un verger bordé de champs, chaque endroit sur le Circuit du Paysan a son cachet. Plusieurs établissements tiennent une boutique de produits du terroir, ce qui permet de joindre l’utile à l’agréable. Vous pouvez cueillir vos citrouilles et courges du côté de St-Chrysostome à la Ferme Jacques et Lucille Machabée, au Frugivore à Saint-Urbain-Premier, la Ferme Ulysse Caravias à Hemmingford, Le Verger Labonté à Notre-Dame-de-l’île-Perrot, la Ferme Reid à Sabrevois et au Verger et Cidrerie Denis Charbonneau à Mont-Saint-Grégoire.

Il est important de savoir qu’il est préférable de cueillir les citrouilles et les courges en fin septembre ou au début octobre parce qu’elles n’auront pas encore fait face à des intempéries ou à des nuits trop fraîches. Elles pourront alors mieux se conserver à la maison à la  température pièce pendant de nombreuses semaines.

Bonne balade et bonne cueillette et découverte.



TOP